Accueil / Systèmes d'information / Veille - Systèmes d’information / Anonymiser les données personnelles, oui mais pas totalement, pointe Sanofi | La Revue du Digital

Anonymiser les données personnelles, oui mais pas totalement, pointe Sanofi | La Revue du Digital

A l’heure du tout numérique, anonymiser les données personnelles devient crucial, en particulier dans la santé. Pour autant, une anonymisation complète empêcherait de soigner les patients ou de mener des travaux de recherche. Il faut accepter un risque de ré-identification des personnes. C’est ce que pense Pierre-Yves Lastic, Chief Privacy Officer de Sanofi.

[…]

Question : vous avez passé un accord avec Google, dans quel objectif ?

Pierre-Yves Lastic :  on espère pouvoir trouver de l’information pertinente en croisant différentes sources de données, venues de moteurs de recherche tels que Google ou de réseaux sociaux. Nous en sommes encore aux balbutiements. Il y a des problèmes de protection des données personnelles qui sont assez importants. On ne s’engage pas dans cela en prenant des risques vis à vis des autorités de protection des données.

Il y a un autre domaine beaucoup plus proche, qui est celui du dossier médical hospitalier. Il va s’enrichir de plus en plus. On peut imaginrer que dans quelques années, beaucoup de gens auront aussi des informations génétiques dans leur dossier médical. Le dossier médical pourra aider à savoir quelle est la population qui pourrait bénéficier d’une thérapie particulière. Les données de prescription seront importantes également.

Pierre-Yves Lastic, Chief Privacy Officer de Sanofi a répondu aux questions de La Revue du Digital le 17 février à l’occasion de la remise de l’encyclopédie des Big Data de l’EBG (Electronic Business Group).

viaAnonymiser les données personnelles, oui mais pas totalement, pointe Sanofi | La Revue du Digital.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*