Accueil / Systèmes d'information / Cofely passe au diagnostic virtuel

Cofely passe au diagnostic virtuel

Pour l’optimisation énergétique des 45 000 bâtiments de ses clients entreprises et collectivités locales, Cofely développe des services s’appuyant sur le big data. Cette filiale de GDF Suez dispose d’un gisement de données de 30 téraoctets par mois, issues des factures clients, compteurs et autres capteurs (météo, qualité de l‘air…). Avec son application Vertuoz, les clients peuvent déjà gérer en ligne la consommation énergétique de leurs pompes à chaleur (PAC). Fondée sur les logiciels de big data et le cloud Azure de Microsoft, cette application fournit au client un tableau de bord simplifié des indicateurs énergétiques de ses bâtiments en analysant ses données. Cofely veut aller plus loin en mettant en place un service de diagnostic virtuel.

« L’idée est de comparer les bâtiments entre eux pour identifier ceux à optimiser en priorité parce qu’ils sont les moins performants, explique Vincent Bryant, responsable big data. On peut faire des benchmarks entre différents clients, mais aussi comparer les bâtiments d’un même propriétaire pour identifier le meilleur moyen d’optimiser la consommation. Ceci évite d’envoyer des techniciens faire un diagnostic dans chaque bâtiment. » Développé en interne, le logiciel de diagnostic virtuel en est à sa deuxième version. Le projet représente un investissement de quelques millions d’euros. Il est encore au stade de l’expérimentation. Cofely imagine d’autres services comme la surveillance de personnes dépendantes avec un système d’alertes à partir de l’analyse en temps réel de leur consommation d’eau, d’électricité ou de gaz.

viaCofely passe au diagnostic virtuel.