Accueil / Systèmes d'information / Le Fast IT pour s’adapter aux nouveaux rôles de l’IT

Le Fast IT pour s’adapter aux nouveaux rôles de l’IT

Dans un article de “la revue du digital” du 10 juin j’ai été interpellé par le titre  « DSI de la Société Générale : nous développons une DSI pour de l’informatique rapide » qui introduisait le terme d’informatique rapide « (ou « fast IT » en anglais). Un terme que j’avais déjà relevé durant la présentation de Rob Lloyd, President du éveloppement et des ventes chez  Cisco, et de John Chambers à l’occasion du Cisco Live 2014.

Notre industrie est friande de termes chocs en un ou deux mots qui résument un concept, un problème, un besoin, un constat voire une solution. On a le cloud, le big data et à présent le Fast IT. On en devine aisément le sens général mais qu’est-ce réellement ?

Bruno Delas, DSI de la Société Générale explique que « Pour accompagner la transformation digitale que nous connaissons actuellement, nous développons en parallèle (de l’informatique industrielle) une DSI pour de l’informatique rapide, du Fast IT  en quelque sorte. La partie informatique industrielle n’a pas vocation à suivre cette transformation »

Cette transformation est suffisamment importante pour que Cisco la fasse apparaitre sur son site web comme une tendance technologique.

Les transitions technologiques remettent en cause le rôle de l’IT

Cisco a fait différents constats. La prolifération des équipements et des applications a rendu les infrastructures Informatiques extrêmement complexes et difficilement compatibles avec la souplesse et l’innovation attendues de nos jours par les entreprises

Les transitions technologiques telles que le cloud, la mobilité, le big data et l’internet de l’objet créent de nouveaux défis techniques et remettent en cause le rôle de l’IT dans l’entreprise.

Il n’aura échappé à personne que de plus en plus souvent les DSI doivent démontrer leur capacité à créer de la valeur pour l’entreprise, ou tout du moins à y contribuer, pour ne pas voir leur direction métier se tourner vers des services de clouds externes.

C’est ici que le « Fast IT » se présente comme un nouveau modèle pour l’IT (encore un !!)

Ce nouveau modèle doit rendre les infrastructures plus souples, automatisées, simples et sécurisées. Les ressources (serveurs, stockage, réseau, virtualisation et administration) doivent être vues comme un seul ensemble cohérent visant à :

Réduire la complexité et les coûts opérationnels

Donner la possibilité de disposer de moyens et de services apportant une vraie valeur business à l’entreprise tout en protégeant les investissements

Prendre en compte de manière pertinente et dynamique les menaces à la sécurité

 

Pour évoluer vers un modèle Fast IT Cisco propose une approche qui repose sur les points suivants:

Une infrastructure programmable

Une continuité dans la gestion des infrastructures physiques et virtuelles

Automatisation et Orchestration des infrastructures

Une plus grande visibilité en temps réel du comportement des équipements des serveurs aux utilisateurs

Une détection automatisée des menaces

Une approche qui permet de comprendre la cohérence du développement des produits (UCS, ACI etc..) et des acquisitions (Sourcefire, Cloupia etc..) faits par Cisco. ACI application Centric Infrastructure et InterCloud seront des contributeurs importants au Fast IT comme l’ont fait remarquer John Chambers et Rob Lloyd à Cisco Live 2014.

viaCisco France Blog – Data Center » Le Fast IT pour s’adapter aux nouveaux rôles de l’IT.