Accueil / Systèmes d'information / Les génies de l’informatique courtisés

Les génies de l’informatique courtisés

[…]

Si les ingénieurs aux compétences techniques sont évidemment présents au sein des DSI, ces dernières s’intéressent également aux profils moins pointus qui connaissent l’univers bancaire. « Nous n’avons pas que des profils purement techniques, même si nous disposons d’experts de grande qualité !, s’exclame Ashok Soupramaniane, responsable mondial d’applications IT* chez Crédit Agricole Corporate and Investment Bank (CA CIB). Nous avons aussi besoin de personnes qui comprennent la banque. Pour savoir quelles fonctionnalités et améliorations il faut proposer aux utilisateurs internes, la compétence fonctionnelle est un vrai atout, que ce soit celle d’anciens opérationnels ou de personnes expérimentées qui ont une connaissance théorique de la banque et une réelle envie d’apprendre. »

Ce manager de 33 ans a le curriculum vitae idéal pour les banquiers. Il est en effet doté de cette fameuse – et rare – double compétence en informatique et en finance. Diplômé de l’Ecole polytechnique et de la London School of Economics, il a d’abord rejoint Goldman Sachs à Londres avant de rentrer en France pour prendre un poste au sein d’une banque tricolore. Après quelques années, le jeune informaticien décide de bouger. « Fin 2010, j’étais au sein de la sécurité financière de la conformité groupe dans une grande banque française et mes perspectives de carrière étaient, par exemple, d’aller dans une filiale sur des sujets plus ciblés, raconte-t-il. J’ai plutôt cherché à élargir mon périmètre fonctionnel et c’est ainsi que CA CIB m’a proposé un poste de responsable IT sur l’ensemble du domaine de la conformité (marchés de capitaux, prévention de la fraude, gestion des conflits d’intérêt…), ce qui a été passionnant. » Depuis trois mois, le polytechnicien a pris de nouvelles fonctions : à la tête d’une centaine de collaborateurs basés à Paris et à Singapour, il pilote la division Isis (International Standards For Information Systems), qui gère les back-offices, les risques et la fonction finance de la banque, à une échelle mondiale. « Je travaille sur des problématiques fonctionnelles très larges. C’est très riche, notamment parce que le département dont j’ai la responsabilité est en contact avec plusieurs métiers et acteurs majeurs de la banque au siège et sur les sites à l’international. » Pour accompagner la transformation des métiers et faire face à des enjeux majeurs comme la cybercriminalité, les DSI bancaires recrutent. Société Générale prévoit ainsi l’embauche de 120 collaborateurs et 60 alternants en 2014, tandis que la filière IT de BNP Paribas veut accueillir 200 informaticiens. De son côté, CA CIB vise 50 recrutements pour son département global IT

viaLes génies de l’informatique courtisés.