Accueil / Non classé / Michelin choisit TraceParts pour rationnaliser la gestion des composants utilisés dans la conception de ses machines

Michelin choisit TraceParts pour rationnaliser la gestion des composants utilisés dans la conception de ses machines

Les bibliothèques de TraceParts sont utilisées par Michelin depuis 1995. Pour éviter queles concepteurs ne se dispersent sur les différents catalogues électroniques ou papier proposés par les fabricants, la Bibliothèque de Composants Michelin limitait déjà l’accès aux seuls composants codifiés par le service des méthodes. […]

Mais la solution BCM a montré ses limites. La standardisation était censée se faire « a priori », c’est-à-dire anticiper les besoins du Bureau d’Etudes. […] Le rythme des mises à jour de la BCM ne parvenait pas à combler l’attente des concepteurs et entrainait une explosion du nombre de pièces de rechange.

Manuel Calamote est Responsable Méthodes Mécaniques chez Michelin et explique les enjeux de la standardisation : « Elle permet naturellement de limiter la diversité des pièces utilisées sur nos machines dans le monde et les gains potentiels en termes de coûts et de productivité sont très importants : politique d’achats auprès de fournisseurs reconnus pour la qualité, la fiabilité et le prix de leurs matériels, rationalisation des approvisionnements, optimisation des stocks pour la réalisation et la maintenance des machines, etc. Sans oublier naturellement une meilleure efficacité et une plus grande rapidité de conception grâce à une large base de composants standardisés.»

Un appel d’offres a été lancé en 2010 pour le nouveau projet MPL (Michelin Parts Library) [posant] plusieurs objectifs entrant dans une véritable démarche de progrès continu pour l’entreprise. […] […] C’est TraceParts qui a été retenu pour le projet MPL. « Certes nos bureaux d’études étaient déjà familiarisés à l’utilisation des bibliothèques TraceParts. Mais cela n’a pas été la raison principale du choix », précise Judith Noyelle. « TraceParts a montré sa capacité à intégrer l’acquis de la précédente bibliothèque BCM et a su proposer un outil complet de gestion du workflow des demandes utilisateurs, parfaitement intégré au processus de choix et au PLM que nous utilisons. Nous disposons désormais en ligne d’une base de composants qui évoluera en temps réel et qui apportera une grande synergie entre les BE Conception Machine et les Méthodes.»

Les fournisseurs de composants impliqués dans MPL

« Le Département Méthodes, en synergie avec la Direction Générale des Achats, va jouer désormais un rôle central, en faisant bénéficier les Bureaux d’Etudes d’une vision Groupe, et en renforçant son sa mission de prescripteur et de support auprès des utilisateurs de MPL » ajoute Manuel Calamote. « Nos fournisseurs sont aussi sollicités afin de fournir à nos équipes et à TraceParts les modèles CAO de leurs matériels et les informations complètes et pertinentes qui faciliteront leur intégration dans MPL. Nous pourrons aussi plus facilement découvrir d’autres produits de leurs gammes qui pourront enrichir la base dans le temps et, grâce à un historique des composants utilisés nous pourrons mieux gérer les obsolescences. C’est aussi une chance pour d’autres fournisseurs de convaincre nos équipes de la qualité technique de leur offre ».

[…]

viaMichelin choisit TraceParts pour rationnaliser la gestion des composants utilisés dans la conception de ses machines.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*