Accueil / Systèmes d'information / Veille - Systèmes d’information / Pédopornographie : la justice interdit à Renault Trucks de pister ses salariés avec son logiciel – Next INpact

Pédopornographie : la justice interdit à Renault Trucks de pister ses salariés avec son logiciel – Next INpact

Renault Trucks, société française filiale du groupe Volvo, n’avait pas apprécié que la CNIL refuse de l’autoriser à mettre en œuvre un traitement de données à caractère personnel en matière de pédopornographie. Le Conseil d’État vient néanmoins de donner raison à l’autorité publique.

En 2013, Renault Trucks avait vu sa demande d’autorisation placée sur une voie de garage par la CNIL. Pourtant les motivations du constructeur partaient d’un bien bon sentiment : « mettre en œuvre un traitement de recherche des infractions à caractère pédopornographique que pourraient commettre ses salariés ».

Pour traquer ces possibles infractions, l’entreprise avait dans son bahut un beau logiciel appelé « Net Clean », capable de rapprocher les consultations des sites et les téléchargements sur les postes des salariés avec le fichier d’empreintes numériques des contenus pédopornographiques géré par Interpol.

viaPédopornographie : la justice interdit à Renault Trucks de pister ses salariés avec son logiciel – Next INpact.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*