Accueil / Systèmes d'information / Une vingtaine d’entreprises ouvrent leurs portes à la solidarité numérique  

Une vingtaine d’entreprises ouvrent leurs portes à la solidarité numérique  

L’opération « les portes ouvertes de la solidarité numérique », du think tank Renaissance numérique, élargit à d’autres entreprises l’initiative de la fondation Orange. Elle permet à ses bénévoles de former au digital ceux qui en sont exclus.

Le modèle d’une initiative de la fondation Orange a été repris par le think tank Renaissance numérique, pour lancer son opération « les portes ouvertes de la solidarité numérique ». Il y a trois ans, ladite fondation s’est intéressée à cette thématique sous l’impulsion de sa directrice Mireille Levant, après avoir organisé des actions autour de l’autisme et de la voix.

Quelque 2 500 bénévoles de l’entreprise ont pu monter 3 000 ateliers de formation aux usages du digital, destinés aux demandeurs d’emplois ou aux particuliers, exclus sur tous les territoires, avec les outils et dans les locaux d’Orange.

[…]

JUSQU’À 10 000 POSTES DISPONIBLES

Ce travail, Renaissance numérique a décidé de le mener sans attendre. Il se concrétise notamment via cette charte, qu’une vingtaine de responsables d’entreprises du numérique sont venus signer, à commencer par Stéphane Richard, PDG d’Orange. Soit potentiellement plus de 10 000 ordinateurs rendus disponibles dans plusieurs villes et régions de France.

Pour les identifier, le site passerelle solidaritenumerique.fr crée le lien entre les associations et les entreprises. La porte est bien sûr ouverte à toutes les autres sociétés qui le souhaitent

viaUne vingtaine d’entreprises ouvrent leurs portes à la solidarité numérique  .